Emission d’un timbre-poste commémorant la restitution des restes mortuaires

  • Catégorie : 76
  • Publiée le: 19-08-2020 à 22:00:10
  • Nombre de vues: 1

Description:


Emission d’un timbre-poste commémorant la restitution des restes mortuaires


 


ALGER – Un timbre-poste marquant l’évènement de la restitution des restes mortuaires des chefs de la résistance populaire a été émis mercredi à Alger, s’ajoutant ainsi à la série des timbres postaux qui glorifie l’Histoire de l’Algérie, jalonnée de hauts faits.




La cérémonie d’émission de ce timbre-poste symbole, coïncidant avec la célébration de la Journée nationale du moudjahid, le 20 août de chaque année,  a été supervisée par le ministre de la Poste et des Télécommunications Brahim Boumzar et le ministre des Moudjahidine et des Ayant-droits, Tayeb Zitouni, en présence du Conseiller auprès du Président de la République, Abdelhafidh Allahoum, du conseiller auprès de la Présidence de la République, chargé des Archives nationales et de la mémoire nationale, Abdelmadjid Chikhi, du moudjahid et ancien ministre Dahou Ould Kablia, ainsi que des cadres de ministères.


A l’occasion, M. Boumzar a indiqué que “cet événement se veut une symbolique essentielle  et une portée profonde, de par sa coïncidence avec la remémoration de deux haltes mémorables de notre Histoire, l’anniversaire de l’offensive dans le Nord constantinois en 1955 et la tenue du Congrès de la Soummam en 1956”.


“A travers ces deux anniversaires, poursuit le ministre, nous nous remémorons le parcours du secteur de la Poste et des Télécommunications en Algérie et l’émission du premier timbre-poste, le 1er Novembre 1962, portant la mention «République Algérienne Démocratique et Populaire», concrétisant le recouvrement par l’Algérie  de la souveraineté sur le secteur ».


Le ministre a également salué, dans ce cadre,  « les efforts des enfants de la Patrie, ceux qui se sont engagés à gérer et développer le secteur à cette époque, en dépit des circonstances difficiles, du manque d’expertise et d’expérience, vu la marginalisation qui leur a été imposée par le colonisateur français”



“Nous avons aujourd’hui remporté le pari de la numérisation et de la modernisation du secteur, grâce aux compétences nationales qui ont relevé le défi avec mérite, permettant au secteur de la Poste et des Télécommunications de fonctionner désormais avec des compétences algériennes parmi les diplômés des universités et instituts”, a-t-il ajouté.



De son côté, M. Zitouni a salué cette initiative qui “s’intéresse à  notre Glorieuse Histoire et vie à commémorer un anniversaire important qui est la restitution des premiers restes mortuaires des leaders de la Résistance populaire et ce que les Algériens ont vécu comme moments de fierté », saluant, « les efforts colossaux et distingués consentis par le ministère de la Postes et des Télécommunications en la matière ».


Il a également mis en avant « l’intérêt tout particulier du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune au dossier de la Mémoire nationale, ainsi que son engagement honoré à travers la restitution des restes mortuaires des martyrs”.


“Notre Histoire jalonnée de hauts fait, est notre soupape de sûreté et un symbole de notre union nationale, car le devoir nous impose, tout un chacun, de la préserver, sauvegarder et la transmettre aux générations futures”, a-t-il affirmé.


“Les efforts se poursuivront tant pour la restitution des crânes des martyrs, que pour les archives, les disparus, les exilés et les indemnisations des victimes des essais nucléaires dans le Sud algérien”, a-t-il assuré.


Pour confectionner ce timbre-poste distingué qui commémore l’anniversaire de la restitution des restes mortuaires des leaders de la Révolte populaire, la participation a été ouverte à tous les talents créateurs, à travers l’organisation d’un concours nationale ouvert aux enfants âgés de moins de 16 ans ainsi qu’aux adultes, le 5 juillet dernier.



Un Commission multisectorielle composée de cadres du ministère de la Poste, des Moudjahidine et du ministère de la Culture, a supervisé la réception et l’évaluation des œuvres qui y prennent part, d’autant plus qu’elle a procédé à la sélection d’une meilleure conception, après des séances de travail marathoniennes et un échange des idées et de concertation.



La conception de Sifiane Merakchi d’Alger, a remporté le prix de la meilleure conception et a été adoptée par la Commission, d’autant qu’il a été distingué par le ministre de la Poste et Télécommunications et le ministre des Moudjahidine  et des Ayant-droits.


A cette occasion, conseiller auprès de la Présidence de la République, chargé des Archives nationales et de la mémoire nationale, Abdelmadjid Chikhi et le moudjahid et ancien ministre Dahou Ould Kablia ont été distingués.


Le 4 juillet dernier, les restes mortuaires et crâne de 24 des symboles de la Résistance populaire contre le colonialisme français, ont été récupérés. Ce dossier a fait l’objet d’une demande officielle présentée par l’Algérie auprès de la France. La question a été soulevée lors d’entretiens entre les Autorités suprêmes des deux pays. Une commission composée d’experts a été constituée pour identifier ces résistants algériens.



Contacter l'annonceur

A voir également